Prix Nobel de Littérature 2015 : Svetlana Alexievitch

Svetlana Alexievitch, écrivaine et journaliste biélorusse a reçu aujourd'hui, jeudi 8 octobre 2015, le Prix Nobel de Littérature 2015 pour "son oeuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage de notre époque". Son premier livre, La guerre n'a pas un visage de femme, publié en 1985, a été soutenu par Mikhaïl Gorbatchev. Il dépeint les femmes-soldats de l'Armée Rouge pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le dernier livre de Svetlana Alexievitch, La fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement, est un recueil de témoignages de ces hommes et de ces femmes qui vivent ou survivent depuis toujours au cœur de l'ancien espace soviétique et qui ont non seulement subi les plus infâmes souffrances physiques et morales, mais qui se heurtent aujourd'hui à l'incompréhension et la déconsidération de leurs propres enfants. Le projet de Svetlana Alexievitch est de donner une vision littéraire de l'histoire de l'URSS et de l'ex-URSS et de transcrire le subjectif et l'émotion des hommes et des femmes de ce pays, ces pays, cet espace vaste, puissant, magnifique et tragique.  

 

Bibliographie de Svetlana Alexievitch (éditions françaises) :

Les Cercueils de zinc, Christian Bourgois, 1990

Ensorcelés par la mort, Plon, 1995, coll. "Feux croisés"

La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse,  Lattès, 1999

La guerre n’a pas un visage de femme, Presses de la Renaissance, 2004

Derniers témoins, Presses de la Renaissance, 2005

La Fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement, Actes Sud,‎ 

Écrire commentaire

Commentaires : 0