Envoyée spéciale de Jean Etchenoz

Envoyée spéciale, le dernier roman de Jean Echenoz. Pseudo roman d'espionnage dans lequel on retrouve les prouesses stylistiques d'Echenoz ainsi que sa truculence et sa légendaire bougeotte romanesques. Cette fois les héros (espions du genre pieds nickelés et starlettes vintage du show business) se transportent entre Paris-Gambetta, La Creuse (Oh surprise ! Bénévent L'Abbaye oui oui !) et ... la Corée du Nord. 
Un délicieux moment de lecture, loufoque à souhait et donc tellement apaisant, ça fait du bien. 
Bon vous me direz si vous arrivez à trouver le Campanile de Bénévent hein ?!? 
Il faut dire qu'Echenoz a certainement pensé qu'il avait peu de chance de tomber sur une lectrice qui connaisse La Creuse et ... pire, qui soit lettrée et qui connaisse Bénévent ! Car voici sa petite idée de ce coin perdu de la France (j'ose croire qu'elle est ironique connaissant l'origine et la culture du bonhomme) :
"Nous revoici dans le département français de la Creuse. Avant-dernière dans le classement national des densités de population, la Creuse compte de vastes pans inoccupés voire, dans le sud, quasiment déserts. Les landes y alternent avec les hauts plateaux, les forêts avec les tourbières. Il n'y a personne, rien à manger pour personne que des champignons en automne, mais nous ne sommes pas en automne et nous méfions des champignons, ainsi que des baies que seuls savent aussi choisir les partisans du retour à la nature. En forêt, hormis quelques bêtes sauvages - loups sans affect, cerfs ombrageux, sourcilleux sangliers - qui cherchent elles aussi de quoi manger, vous-même à l'occasion, il est d'autant plus rare de croiser une présence humaine que la région se dépeuple à vue d’œil."

Écrire commentaire

Commentaires : 1